Contenu

Véloroutes et voies vertes - Définitions

publié le 28 juin 2001 (modifié le 16 décembre 2009)

Deux définitions

Les voies vertes sont des aménagements en site propre réservés aux déplacements non motorisés. Elles sont destinées aux piétons, aux cyclistes, aux rollers, aux personnes à mobilité réduite et, dans certains cas, aux cavaliers, dans le cadre du tourisme, des loisirs et des déplacements de la population locale. Elles doivent être accessibles au plus grand nombre et jalonnées. Elles peuvent être réalisées en utilisant notamment les chemins de halage le long des canaux et des voies navigables, des chemins forestiers, des chemins d’exploitation agricole, des voies ferrées désaffectées, des voiries de domaines privés.

Le concept de véloroute est apparu dans certains pays européens, notamment aux Pays-Bas et au Danemark où la pratique du tourisme en vélo était déjà très présente. D’autres pays ont suivi ces exemples : l’Allemagne, la Suisse, l’Autriche, puis la Pologne, la Slovénie, la République tchèque. La France s’engage à son tour, mais beaucoup plus lentement.

Les véloroutes sont des itinéraires pour cyclistes, de moyenne et longue distance, d’intérêt départemental, régional, national ou européen, reliant les régions entre elles et traversant les agglomérations dans de bonnes conditions. Elles doivent répondre à des critères de linéarité (l’itinéraire le plus direct possible), de continuité (pas de coupure), de sécurité notamment vis à vis du trafic motorisé, de jalonnement et de balisage, de service (logement, transport en commun pour y accéder), d’entretien, d’usage (accessible à tous les niveaux de pratiquants, donc avec le minimum de dénivelés), de mode d’utilisation (itinéraire incitatif mais pas obligatoire).
Elles peuvent emprunter des voies vertes, des routes secondaires à circulation modérée, des pistes cyclables, des zones 30 en milieu urbain.


Des références :
- concernant la définition des véloroutes et voies vertes :
Circulaire du 31 mai 2001 :
http://www.ecologie.gouv.fr/IMG/bo/...
- concernant la prise en compte des voies vertes dans le Code de la route (définition, contravention, stationement gênant) :
Code de la route, art : R110-2, R412-7 et R417-10)