Contenu

La véloroute européenne de l’Amitié : un projet international des Amis de la nature

publié le 7 octobre 2004 (modifié le 17 décembre 2009)

Le dernier congrès de l’Internationale des Amis de la nature avait adopté la proposition de réalisation d’une véloroute qui traverserait les différents pays européens et mettrait en valeur les idéaux des Amis de la nature.

La mise en oeuvre de cette décision a conduit à l’organisation d’un séminaire qui s’est tenu les 4 et 5 juin au Pays-Bas et a réuni des participants de 8 fédérations en présence de Mickael Prochazka, secrétaire général de l’Internationale des Amis de la nature (IAN).

Durant ce séminaire, les grandes lignes de ce projet ont été esquissées :
- la véloroute reliera les différents Paysages de l’année (*). En cela, elle consacre 20 années de travail de l’IAN. Elle devra également mettre en valeur les maisons des Amis de la nature à proximité.
- L’itinéraire devra être accessible au plus grand nombre, mais des variantes plus sportives pourront être proposées. Il ne s’agit pas de « créer » une véloroute , mais d’utiliser au maximum les itinéraires cyclables existants, l’important étant d’attirer l’attention sur les aspects écologiques, culturels, sociaux des régions traversées et de promouvoir une autre forme de tourisme. L’itinéraire, compte tenu de sa longueur (environ 7 000 km), pourra bien entendu être parcouru par tronçon grâce à son accessibilité par les transports en commun.
- Une description sera réalisée et publiée sur Internet et dans les publications AN. Elle fera aussi l’objet d’un ouvrage dans des conditions à déterminer.

L’itinéraire retenu, à définir de façon plus précise par chaque fédération, est sensiblement le suivant. En partant de Oost-Duinkerke (Belgique), dans le Paysage de l’année « L’ancienne Flandre », il permet de découvrir en France la région de Saint Omer et Cassel avant de franchir à nouveau la frontière franco-belge et de rejoindre la Meuse à Maastricht. En suivant la Meuse, il gagne la région Ardennes-Eiffel, longe la Sarre et pénètre à nouveau en France à Forbach, pour à travers la Lorraine puis l’Alsace, rejoindre le Jura. Il pénètre ensuite en Suisse et relie, dans l’ordre le lac de Constance, le Lesachtal dans les Alpes, le NeusiedlerSee, la Bohême-Sumova, le pays de Lebus et le pays de l’Oder.

Le retour de l’embourchure de l’Oder à la Flandre permettrait de découvrir les villes de la Hanse et des maisons AN d’Allemagne et des Pays-Pas, mais bien sûr, des évolutions sont possibles en fonction des régions qui seront choisies comme Paysages de l’année dans les années à venir.

Une prochaine réunion, au printemps 2005, devrait permettre de définir :
- l’itinéraire de façon plus précise, avec les zones d’intérêt écologique (Natura 2000,...), culturelles ou sociales traversées, et les maisons des Amis de la nature à proximité. Une collaboration avec le groupe de travail des maisons AN devrait permettre une réflexion sur l’attente des cyclotouristes (local fermé pour le vélo, outils de réparation, ....),
- un budget
- un calendrier de réalisation.

Bien sûr, la plupart des points relatifs au voyage en vélo ont été abordés.

Les participants ont été unanimes à souligner l’intérêt d’un tel itinéraire, mais aussi à apprécier, grâce à ce projet, l’opportunité de travailler entre 8 fédérations au moins à la réalisation d’un objectif commun. La fédération française ne peut que s’engager dans la réussite d’un tel projet. Vous êtes cyclotouriste et vous connaissez l’une des régions traversées ? Vous êtes intéressé par ce projet ? N’hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements et parlez-en à votre président régional ou départemental !

 

(*) Qu’est-ce qu’un Paysage de l’année ?

Ce projet est issu d’une décision du Congrès de l’Internationale des Amis de la nature, qui s’est tenu en 1989 à Brighton.

Le Paysage de l’année est transfrontalier - il présente un intérêt écologique particulier tout en étant fragile et agressé. Les Amis de la Nature s’engagent notamment à promouvoir le développement durable de la région (dimensions sociale, écologique et économique du développement) et à y instaurer un dialogue entre les habitants et les visiteurs.

Le site de l’Internationale des Amis de la nature vous permettra de mieux connaître ce projet, ses objectifs, ses réalisations : http://www.nfi.at