Contenu

Les réunions de concertation avec la SNCF

Réunion Train + vélo du 24 octobre 2013

publié le 27 octobre 2013

Cette réunion a été marquée notamment par une présentation du futur aménagement pour les vélos dans les TGV duplex, une décision attendue de longue date par les cyclistes. Ont été également abordés le stationnement des vélos dans les pôles d’échanges, le nombre de vélos embarqués dans les TGV atlantique, les vélos dans les futurs trains intercités. En 2014 la SNCF prévoit travailler sur un retour d’expériences concernant l’embarquement des vélo à bord des trains.

Participaient à cette réunion de concertation avec la SNCF les représentants de la FUB, la FNAUT, l’AF3V, la FFUTAN, le MDB, la FFCT, 4M50.

Les rames Duplex auront des places vélos

Ces rames à grande vitesse à deux étages circulent principalement dans le sud-est mais irriguent de plus en plus les autres réseaux et vont aussi en Allemagne. Jusqu’à présent, elles sont interdites aux vélos. La SNCF a présenté un projet de places vélos dans les rames Duplex : elles seront situées en seconde classe dans la voiture 8. Il y aura au minimum deux places mais les associations souhaitent qu’il puisse y en avoir 4. Les associations seront invitées chez le constructeur Alstom pour voir une maquette en grandeur nature.

La SNCF vient de commander 40 rames qui seront livrées à partir de 2015/2016 à raison de 10 à 11 rames par an. A la même époque, une première génération de 50 rames seront rénovées et seront équipées aussi de places vélos avec les mêmes cadences de livraison. Ce seront donc une vingtaine de rames supplémentaires qui chaque année pourront embarquer les vélos. On peut espérer qu’elles desserviront le sud-est, véritable trou noir pour les cyclistes qui veulent voyager avec leur vélo dans le train.

Stationnement vélo dans les pôles d’échanges

L’objectif de cette étude est d’explorer les conditions du succès des services de stationnement vélos dans les pôles d’échanges au travers d’exemples concrets. Selon la SNCF, 50 % des gares disposent d’un tel stationnement (30 000 places). Un guide des préconisations pour un stationnement réussi sera réalisé.

12 régions ont été couvertes avec 27 pôles d’échanges de différentes natures. La SNCF a présenté les critères de potentialité intermodale TC+vélo ainsi que les critères de qualité de service qu’elle a retenus pour décider du type d’implantation dans les gares (des arceaux à la station-vélos).

Retour d’expériences sur l’embarquement des vélos dans les trains

En 2014, la SNCF a programmé un projet similaire de retour sur expériences et d’étude de clientèle sur l’embarquement des vélos dans les trains. Une étude comparative avec d’autres réseaux européens pourraient compléter ce thème.

Les associations ont rappelé leur opposition à la réduction de moitié des places vélos dans les TGV-A (de 4 à 2 places par rame). C’est un frein au développement du tourisme à vélo pour les familles et les groupes d’amis.

Trains intercités

Le gouvernement vient d’annoncer la commande de nouveaux trains pour les intercités de jour. Les associations ont demandé si le cahier des charges incluait des emplacements vélo. La représentante du ministère de l’Ecologie se renseignera et apportera une réponse prochainement. La SNCF s’est déclarée ouverte pour recenser les intercités de jour dont l’accès est interdit alors qu’ils disposent de places vélos (Clermont-Béziers par ex).

Incertitudes sur l’avenir de la concertation SNCF-Cyclistes

La concertation entre les fédérations cyclistes et la SNCF reposait jusqu’ici sur trois réunions annuelles balayant les multiples sujets concernant le vélo dans l’environnement ferroviaire. Elle a débuté en 1990 sous la présidence de Jacques Fournier et s’est poursuivie sans interruption.

La SNCF semble décidée à modifier cette concertation en supprimant deux de ces réunions et en organisant des actions ciblées. Dans cette configuration, le nombre de représentants des cyclistes sera limité, ce qui reviendra pour la SNCF à choisir à la carte ses interlocuteurs.